Press' 3

Marché des Halles : 30 ans, ça se fête ! | Press' 3

Catégories

Marché des Halles : 30 ans, ça se fête !

Marché des Halles : 30 ans, ça se fête !


Le marché couvert des Halles, qui accueille des milliers de personnes tout au long de l’année, fête son trentième anniversaire. Bien que les Halles du marché existent depuis la fin du 19e siècle, sa configuration actuelle et ses aménagements ne datent que de 1987. Press’Troyes vous en conte l’histoire.

Situé en plein coeur de ville, le marché des Halles donne rendez-vous avec le terroir et la gastronomie. Près d’une trentaine de commerces est à la disposition des Troyens, du vendeur de fruits et légumes au poissonnier, en passant par la cordonnerie, la coiffure, le fromage ou le chocolat. Visite guidée !

Au centre-ville se dresse un bâtiment Baltard que la plupart des Troyens connaissent bien : le marché des Halles. Sous sa forme actuelle, il fête cette année son trentième anniversaire ; cependant, le bâtiment original date de 1874. Avant d’aller faire leur marché sous une halle, les Troyens font leurs achats sur des stands en plein air, dans les rues et sur les places de la ville. La politique hygiéniste du 19e siècle déplace alors marchands et clients vers un lieu unique et couvert, pour des raisons de salubrité et de bonne circulation. C’est ainsi que les travaux d’aménagement des Halles sont entrepris, à partir de 1866. Auparavant, ce site accueillait l’ancien collège de l’Oratoire, bâti à la demande de François Pithou. Ce haut-lieu de l’enseignement et de la culture de Troyes au 17e siècle existe sous diverses formes jusqu’en 1854, avant d’être démoli en 1862.

En 1866, la Ville confirme la construction d’un marché central. Le projet est défini en 1867. Dans une ville de 38 000 habitants (à l’époque), le marché est très demandé par la population. C’est l’architecte troyen Edmond Bailly qui suit le chantier des Halles du marché. Il s’inspire du modèle des Halles de Paris, de Victor Baltard, en associant fer, fonte et verre, typiques de l’époque. Édifié à partir de 1870, sa construction dure jusqu’en 1874. Dans l’un de ses ouvrages, Gabriel Groley* explique que les Halles de Troyes sont « à l’avant-garde du progrès technique. [Le marché] s’apparentait à la fois aux halles nouvelles de Paris et aux grandes marquises qui abritaient les récentes gares de chemin de fer ». Les commerçants sont alors nombreux pour ravitailler les Troyens : 232 jardiniers-maraîchers ; 53 bouchers, charcutiers et tripiers. En 1884, deux paratonnerres sont posés sur l’édifice. Suivent l’installation du toutà- l’égout au début des années 1930, puis d’horloges au début des années 1960.

La rénovation globale du marché, de 1985 à 1988, a été réalisée par l’architecte François Peiffer. Ces grands travaux de modernisation et de restauration donnent au marché des Halles son aspect actuel. C’est à cette époque qu’est construite la mezzanine, à l’intérieur du bâtiment. Un parking souterrain de 500 places voit également le jour et le secteur devient piétonnier dans le prolongement de l’édifice. Durant les travaux, les commerçants s’installent à Argence (qui n’est pas encore l’espace de culture et de congrès que nous connaissons). Le marché des Halles est finalement inauguré le 15 décembre 1987, même si la verrière extérieure ne sera construite que l’année suivante. Au fil des années, le marché s'adapte aux contraintes contemporaines avec l’ajout de la climatisation, d’ascenseurs, d’accessibilité, de la vidéo-protection… Pour ses 20 ans, le marché fait l'objet d'un ravalement de l’intérieur, et en cette année de trentième anniversaire, d'une rénovation extérieure.

*Journaliste troyen de 1913 à 1955 et doyen des journalistes français jusqu’à sa mort, en 1991, à 106 ans


Newsletter Restez informé !