Press' 3

Premiers coups de pioche pour l’ÉcoQuartier | Press' 3

Catégories

Premiers coups de pioche pour l’ÉcoQuartier

Premiers coups de pioche pour l’ÉcoQuartier


La Ville de Troyes a franchi une nouvelle étape dans sa démarche de labellisation pour la création d’un ÉcoQuartier, le long de l’avenue Chomedey-de- Maisonneuve. Les premiers travaux d’aménagement ont commencé en novembre.

Un ÉcoQuartier ?

Un ÉcoQuartier est un aménagement urbain qui respecte les principes du développement durable tout en s’adaptant aux caractéristiques de son territoire (taille, histoire, etc.). Créé en 2012, le label national ÉcoQuartier, s’il garantit la qualité d’un projet, n’impose pas de modèle mais offre une souplesse certaine dans l’élaboration dudit projet. La labellisation se déroule en quatre étapes*, permettant de faire évoluer le projet au fil du temps, en accord avec la charte ÉcoQuartier, qui regroupe 20 engagements. Après avoir signé cette charte en 2016, la Ville de Troyes a franchi la deuxième étape de labellisation grâce à la validation de son projet par la Commission nationale ÉcoQuartiers, le 19 décembre.

Le projet troyen

Un ÉcoQuartier de 4 hectares sera construit sur la réserve foncière de la Ville de Troyes située le long de l’avenue Chomedey. Ce terrain présente plusieurs avantages : situation géographique, forte présence de la trame verte, desserte par les transports en commun, etc. Bordé par l’avenue Chomedey-de- Maisonneuve et les rues Gaston-Billotte, Étienne- Pédron et Brocard, cet îlot urbain devrait accueillir 150 logements individuels et collectifs à énergie positive (zéro consommation d’énergie fossile, Règlementation Thermique 2020**). La conception de ce nouveau quartier repose sur la prise en compte de l’existant, à savoir qu’il a intégré certaines maisons déjà présentes et valorise le réseau des cheminements qui relient déjà les rues Brocard, Gaston-Billotte, Étienne- Pédron et l’avenue Chomedey-de-Maisonneuve.

Une colonne vertébrale verte

Une grande place est dédiée aux espaces verts au sein de l’ÉcoQuartier. Au regard des souhaits exprimés par les Troyens lors de la dernière concertation publique (clôturée en octobre 2016), la coulée verte est étendue à 2 hectares. Son aménagement comprend, entre autres, la renaturation d’un cours d’eau (noue Robert), la restauration de vergers et l’extension de jardins partagés. Au coeur de cet espace naturel, une voie verte de 450 m de long sur 3 m de large verra le jour. Cette « colonne vertébrale » reliera de nombreux cheminements doux, valorisés dans le projet, notamment grâce à la piste cyclable le long de l’avenue Chomedey-de-Maisonneuve. Outre l’aménagement de la coulée verte, la Ville de Troyes accompagnera et conseillera les propriétaires sur les plantations de végétaux adaptées (selon le cahier de prescriptions urbaines, architecturales, paysagères et environnementales), aux côtés d’associations locales (les Croqueurs de pommes pourront, par exemple, participer à la réalisation d’un verger).

Une architecture innovante et un soutien à l’économie locale

Le plan d’aménagement de l’ÉcoQuartier a fait l’objet d’une demande de permis d’aménager afin de vérifier que tous les aspects techniques liés à la future urbanisation sont pris en compte. Sur les points forts de ce dossier, citons les matériaux biosourcés, afin de proposer une architecture innovante et d’impliquer les entreprises auboises (chanvre, bois, etc.) ; la conception bioclimatique, qui permet de tirer le meilleur parti du lieu d’implantation (caractéristiques environnementales, géographiques, etc.), et l’énergie positive (les bâtiments produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment).

L’habitat participatif, un projet qui s’inscrit dans la démarche ÉcoQuartier

À titre expérimental, l’ÉcoQuartier propose un projet d’habitat participatif. Celui-ci se définit comme « une démarche citoyenne qui permet à des personnes physiques de s’associer, le cas échéant avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et d’assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis... » (loi ALUR). Pouvant prendre la forme d’une coopérative d’habitants ou d’une société d’autopromotion, ce type d’opération repose sur l’implication des habitants, leurs sensibilités écoresponsable et solidaire. L’habitat participatif, qui induit la mutualisation d’un espace (salle de jeux, jardin, etc.), permet de créer du lien social et de la mixité tout en proposant des loyers abordables (les habitants sont les promoteurs). Les personnes intéressées peuvent contacter l’association qui souhaite développer cette action, représentée par Philippe Aubeuf, au 06 01 26 13 99 ou sur aubeufp@yahoo.fr, et la Direction de l’Urbanisme et du développement urbain de la Ville de Troyes sur mail.urbanisme@ville-troyes.fr.

* Étape 1/L’ÉcoQuartier en projet - Étape 2/L’ÉcoQuartier en chantier Étape 3/L’ÉcoQuartier livré - Étape 4/L’ÉcoQuartier confirmé (source : www.developpement-durable.gouv.fr).
** Règlementation Thermique 2020 sera obligatoire pour toutes les constructions neuves à compter de 2020. Elle prévoit que tous les nouveaux logements construits dès 2020 seront à énergie positive, c’est-à-dire qu’ils produiront plus d’énergie (électricité et chaleur) qu’ils n’en consomment.

Vue aérienne de l'écoquartier


Newsletter Restez informé !